Accueil > Réalisations > Réalisations 2008-2009 > Ecole de Hodar 2009 > Maraîchage et embouche ovine

Maraîchage et embouche ovine

samedi 30 mai 2009, par Abdoulaye Diallo

Projet d’embouche et de maraîchage de l’école élémentaire El Hadji Ibrahima Khorédja Kâ de Hodar

Objectif global

Fournir aux élèves du village de Hodar un environnement adéquat pour qu’ils puissent apprendre dans les meilleures conditions possibles

Objectif spécifique

Proposer aux élèves de Hodar une école de qualité en leur assurant des infrastructures, du matériel scolaire et des espaces de qualité

Etat des lieux

L’école primaire du village de Hodar a vu le jour en mai 2003. Elle est située dans l’arrondissement de Malème Hodar, au sein de la région de Kaffrine.

JPEG - 92.9 ko

A ce jour, elle dispense un enseignement à 133 élèves, répartis dans 3 salles de classe (classes multigrades allant du CI au CM1). Il s’agit de la seule école du village.

Située en milieu rural, elle accueille une population qui dispose de maigres moyens. A cause de la hausse du prix des denrées de base, les familles consacrent une part de moins en moins importante de leurs revenus à l’éducation de leurs enfants. Tant et si bien que les élèves ne disposent souvent pas de matériel nécessaire pour se présenter en classe. L’an dernier, l’école a d’ailleurs supprimé les frais scolaires car ils étaient un frein pour nombre de familles et les enseignants refusaient de voir des élèves privés d’éducation par faute de moyen.

Sans aide aucune de la part de l’état, l’école recherche actuellement des partenaires pour assurer une rentrée des classes décentes à ses enfants. Au niveau des infrastructures l’école connaît également des défaillances : une classe provisoire a été crée (voir photo) mais elle se trouve être beaucoup trop exigüe et les moyens ne permettent pas de la transformer en une salle de classe permanente. De plus, l’urgence se situe au niveau sanitaire puisque l’école ne dispose pas de toilettes. Il s’agit d’une des priorités pour l’équipe pédagogique au jour d’aujourd’hui.

Des élèves acteurs de changement

JPEG - 69 ko

Pour décider d’une solution destinée à couvrir les besoins élémentaires de l’école, la parole a été donnée aux élèves. Constitués en coopérative, les élèves sont responsabilisés dès leur plus jeune âge. Chacun se voit attribuer un rôle précis (secrétaire en charge de la culture, des sports, etc.).

C’est au chargé des questions économiques et sociales qu’est revenue la lourde tâche de définir des solutions aux problèmes de moyens précités. Après de nombreuses discussions, les élèves ont décidé qu’un projet embouche ovine serait le plus à même d’accroître de manière durable et significative les revenus de la coopérative et donc de l’école. D’autres options telles que l’élevage de poulet ou le maraîchage ont également été explorées mais les poulets s’écoulent très difficilement sur le marché de Malème Hodar.

Le maraîchage a été considéré comme le second projet prometteur à Hodar mais cela ne se fera qu’à partir du moment où le village et donc l’’école auront été raccordés au nouveau château d’eau.

Etude des besoins de l’école

1. Fournitures scolaires :

quantités Prix unit. n° déleves en sept.2008
bics 3 100 160 48000 fcfa
cahier 100 pages 2 250 160 80000 fcfa
cahier 200 pages 1 425 160 68000 fcfa
cahier doubles lignes 1 150 50 7500 fcfa
TOTAL Fourn 203500 fcfa

Description du projet embouche destiné à couvrir le volet « fournitures »

Le scénario suivant a été envisagé pour couvrir les fournitures scolaires : 10 élèves recevront un mouton. Ils l’intègreront chacun au sein du troupeau familial. Les habitants de Hodar sont majoritairement des paysans éleveurs, intégrer un mouton au sein de leur troupeau nécessite donc peu d’aménagement et n’implique pas de frais élevés. Des recommandations seront apportées aux familles sur la manière de les nourrir (fanes d’arachides et Sorgho) et de les entretenir. La rentrée scolaire concordant avec la période de la Tabaski (fête du mouton), il a été prévu de procéder à la vente des bêtes en octobre lors de cette fête. Les prix sont alors à la hausse et il est possible de réaliser un bénéfice important sur les ventes.

JPEG - 74.9 ko

Les bénéfices engendrés par la vente seront ensuite répartis comme suit :

- 40% seront reversés aux parents ayant reçu un mouton de manière à couvrir leurs dépenses en nourriture et les frais inhérents à l’intégration du mouton dans leur troupeau
- 60% sera reversé à l’école pour acheter des fournitures nécessaires.

Le capital de départ sera quant à lui réinvesti l’année suivant pour racheter de nouveaux moutons. L’embouche se fera sur une période de 4 à 5 mois car au-delà les dépenses d’entretien deviennent trop élevées.

Ce projet a déjà porté ses fruits puisque 10 élèves disposent déjà d’un mouton à l’heure actuelle. Un Comité de suivi composé de l’équipe pédagogique, des membres de l’APE (Associations de Parents d’élèves) et un membre du bureau de la coopérative scolaire (le secrétaire en charge des questions économiques et sociales) assureront un suivi régulier du projet auprès des familles concernées.

Voici l’estimation du budget :

prix unitaire
mouton (prix d’achat) 25000 10 250000 fcfa
vaccins 3000 10 30000 fcfa
mouton (prix de vente attendu) 50000 10 50000 fcfa
Bénéfice attendu 220000 fcfa
dont 40% versés aux parents à savoir 88000 fcfa
et 60% versés à l’école soit 132000 fcfa

Le capital de départ à investir est donc de l’ordre de 250.000 FCfa. + 30.000 de vaccins ce qui fait un total de 280.000 FCFA = TOTAL DU BUDGET

Budget du projet maraîchage

désign.quantprix unittotal (cfa)
râteau 2 700 1400
pelle carrée 3 1000 3000
pelle simple 1 1000 1000
arrosoirs 4 3000 12000
brouette 1 15000 15000
pesticide 2 2000 4000
engrais 4 5000 20000
semis tomate 1 5500 5500
semis aubergine 2 5500 11000
semis oignon 1 6000 6000
plan manguier 6 1000 6000
plan papaye 6 1000 6000
construction bassin d’eau 2mx2m 1 35000 35000
divers (transports, administratif) 2000
TOTAL 145.900

Soit un budget total de 425900 fcfa ou 650 euros pour le projet maraîchage et le projet embouche.

Pour l’équipe pédagogique de Hodar

Abdoulaye Diallo, directeur

1 Message

  • Maraîchage et embouche ovine Le 2 juin 2009 à 14:09, par Idrissa DIALLO

    Idée géniale.Rien n’est aussi rassurant que d’orienter les enfants vers les techniques d’élevage et d’agriculture.C’est un moyen efficace de les préparer à l’avenir au cas où l’école ne marcherait.Enseigner c’est aussi cela.
    Bravo Adoulaye et bon courage.
    Idrissa

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don