Accueil > Réalisations > Réalisations 2010 > Ecole secondaire de Ndioum Gainth (2010) > Le centre d’enseignement moyen de Ndioum Gainth.

Le centre d’enseignement moyen de Ndioum Gainth.

samedi 21 août 2010, par André Petithan

Le cem de Ndioum Gainth est ce que l’on appelle une école de proximité qui a donc pour but de créer de meilleures conditions d’apprentissage pour les élèves en les maintenant dans leur propre localité.

Le cem a été créé en 2006 et l’équipe pédagogique en place a su convaincre la population, réticente au départ, de l’importance d’un enseignement moderne. Pour preuve, l’effectif est passé en 4 ans de 29 élèves à 208 élèves !

La première promotion à présenter le BFEM (fin d’études moyennes) vient de passer l’épreuve avec un taux de réussite de 72 % et le taux de redoublement est inférieur à 10%.

Mais ces résultats ne peuvent faire oublier les conditions dans lesquelles travaillent les élèves et leurs enseignants. En effet, les locaux, depuis 2006, se résument à un ancien magasin céréalier reconverti par la communauté rurale en 2 salles de classe. De plus, 2 classes provisoires, construites par le conseil rural, viennent d’être mises à terre par une tornade le 2 juillet 2010.

La rentrée 2010 sera donc particulièrement difficile puisqu’il y aura 6 classes pédagogiques (pour au moins 208 élèves soit 35 élèves par classe !) pour 2 classes physiques.

La direction du CEM a fait établir un devis pour la reconstruction des locaux provisoires. Celui-ci s’élève à 2.408.850 fcfa ( 3706 €)
La population locale, consciente de l’importance de l’enjeu, a réuni la somme de 1.000.000 fcfa ( 1538 €).
Appel a donc été fait à l’asbl pour financer les reste, soit 1.408.850 fcfa (2167 €). Les administrateurs locaux, MM Maurice Sarr, Papa Diop et Abdoulaye Diallo ont marqué leur accord avec l’importance de cette demande et, en Belgique, nous essayons de trouver les fonds nécessaires.

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don