Accueil > Réalisations > Réalisations 2011 > Tawa Keur : une petite école naissante > Embouche ovine à Tawa Keur El Hadj

Embouche ovine à Tawa Keur El Hadj

jeudi 15 septembre 2011, par Tapha Seck

Projet pour la promotion de l’éducation dans le quartier de Tawa Keur El Hadj

Localisation du projet

L’école de Tawa Keur El Hadji se situe dans le quartier du même nom. L’école compte pour la première année 85 enfants. Elle est installée au bord la route secondaire venant de DiamDiam. L’ école est excentrée et subit tous les aléas climatiques. Il s’agit d’un abri provisoire en tiges de mil.

Contexte et justification

Le quartier Tawa Keur El Hadji est peuplé essentiellement de paysans avec des pouvoirs d’achat très faibles.

Les revenus des populations sont annuels et commencent à s’affaiblir d’année en année avec les différentes crises agricoles.

L’analphabétisme est une réalité car les habitants du quartier ont toujours refusé d’envoyer les enfants à l’école française. Leur choix éducatif est l’enseignement traditionnel arabo-musulman qui se fait dans les daaras.

La réticence de la population face à l’enseignement traditionnel a connu cette année une atténuation.

En juin 2010 les populations ont formulé une demande d’ouverture d’école française.

Le quartier Tawa Keur El Hadj concentre une forte population de prés de 1500 habitants avec une majorité nette d’enfants de 0 à 20 ans.

Plus de 500 enfants de plus de 6ans ont été dénombrés en 2009 d’après le chef de quartier.

La forte population s’explique par une polygamie généralisée. L’indice de fécondité est toujours élevé. La population est très déphasée par rapport aux nouvelles connaissances. Voilà les raisons qui incitent la rédaction de ce présent projet.

Projet d’embouche ovine

Un capital fixe permet d’acheter un certain nombre de moutons qui seront engraissés pendant une période de neuf mois. L’entretien et la surveillance des bêtes reviennent aux élèves choisis.

Au bout de la période, les bêtes sont vendues. Les bénéfices provenant de l’opération reviennent de moitié à l’élève et ses parents.
L’autre moitié des bénéfices servira à prendre en charge la fourniture scolaire des élèves et leur affiliation à la mutuelle de santé communautaire. Le capital initial reste une propriété de l’école.

État des lieux et éléments de diagnostic

Effectif total : 85 dont

  • Garçons : 38
  • Filles : 47
  • Nombre de Maître : 01
  • Nombre de classe : 01
  • Cantine scolaire : oui
  • Eau : non
  • Bloc sanitaire : non
  • Terrain de sport : non
  • Clôture : non

Budget prévisionnel

QuantitédésignationPrix unitairePrix total
12 Moutons 30.000 cfa 360.000 cfa
100 Sacs de foin 1.000 cfa 100.000 cfa
Entretien 40.000 cfa
Total 500.000 cfa

Montage financier

  • Participation de la population : 100.000 cfa
  • Financement demandé à l’asbl 400.000 cfa (soit 615 €)

NB : La participation de la communauté est la nourriture des moutons.

Moyen à mettre en œuvre Acteurs
achat de moutons population
achat de foin population
entretien population + élèves choisis

Synthèse du diagnostic

Problème à résoudreActionRésultats attendus
Manques de fournitures Embouche ovine Démarrage à temps des apprentissages, Facilitation du recrutement massif, Réduction du taux d’abandon

Description de l’action

action objectif Résultats attendus
embouche ovine outiller les élèves en matériels didactiques démarrage à temps des apprentissages et facilitation du recrutement massif à l’école
SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don