Accueil > Projets > Projets 2011-2013 > Mur végétal autour de l’école de Hodar

Mur végétal autour de l’école de Hodar

jeudi 15 septembre 2011, par André Petithan

L’école élémentaire de Hodar a depuis longtemps entamé un processus de développement de son établissement.

Ainsi depuis deux ans, des avancées notoires ont pu être réalisées grâce à un appui du gouvernement, de divers partenaires et du dynamisme de l’équipe pédagogique en place.

C’est ainsi que deux classes supplémentaires permettront aux élèves de ne plus devoir travailler dans des abris provisoires, une adduction d’eau avec 4 points d’eau a permis d’entamer un projet de maraîchage et de fournir de l’eau aux élèves, un projet d’embouche pérenne permet depuis plusieurs années maintenant de couvrir les fournitures scolaires des élèves et de nombreuses initiatives (bibliothèque, théâtre-action) ont permis de faire évoluer l’école en un véritable pôle d’éducation au sens large du terme. [1]

Tous ces projets émanent des élèves eux-mêmes. Ceux-ci, organisés en gouvernement scolaire, décident via des commissions sectorielles (culture, économie, etc) d’entreprendre des projets dans telle ou telle voie après une étude approfondie des besoins. C’est de cette manière participative et collaborative qu’on été menés à bien tous les projets à ce jour.

Il s’agit d’une méthode de travail qui responsabilise l’enfant par rapport au développement de son contexte scolaire.

Depuis longtemps déjà, les élèves ont ciblé un besoin majeur : la création d’un mur d’enceinte pour l’école. Ils considèrent cela comme une priorité. D’une part cela leur permettra de leur garantir un espace délimité qui leur est entièrement dédié, qui leur permette de passer leur récréation, de suivre les cours d’éducation physique mais par ailleurs il s’agit désormais d’une nécessité depuis que le projet maraîchage a été mis en place. Ce périmètre doit en effet être protégé des bêtes qui pourraient ravager les plantations.

De plus, l’école a été dotée cette année d’arbres fruitiers. Des manguiers trônent désormais dans la cour de l’école mais risquent d’être dégradés chaque fois qu’un troupeau traverse la cour. Cette question des troupeaux pose également des problèmes de sécurité car les bœufs sont des animaux imprévisibles et des troupeaux de parfois cent têtes traversent pendant la récréation le périmètre.

Plusieurs options existent pour l’érection d’un mur d’enceinte : celle la plus communément utilisée consiste en la construction d’un mur de béton. Ce précédé est appliqué un peu partout dans le pays mais se révèle peu durable et très onéreux (main d’œuvre et achat de ciment).

Un autre procédé consiste à s’appuyer sur les richesses naturelles en faisant pousser un mur végétal. Ecologique et davantage durable, cette technique permettra en quelques mois à l’école de se doter d’un mur. Les élèves seront les premiers acteurs de ce projet puisqu’ils sont impliqués dans la phase de semis et pour arroser les plants de façon quotidienne.

Ce projet vient à son heure puisque depuis quelques mois le village de Hodar et l’école en particulier ont été raccordés à l’eau potable grâce à un château d’eau flambant neuf. (Il n’aurait pas été réaliste no concevable d’envisager ce projet si l’eau devait être puisée chaque jour).

Les plants seront fournis par le service des eaux et forêts qui pourra nous guider grâce à son expertise en la matière.

Le budget demandé est le suivant :

MarchandisePrix unitaireQuantitéPrix total
Grillage 32.500 cfa 24 rouleaux 780.000 cfa
Main d’oeuvre 80.000 cfa
Béton 90.000 cfa
Pousses d’arbres 500 cfa 1200 600.000 cfa
Total 1.550.000 cfa
soit 2384 €
SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don