Accueil > Auderghem > Soirée Malem-Auder 2012

Soirée Malem-Auder 2012

lundi 6 février 2012

Ce 4 février, malgré l’extrême rigueur de l’hiver, les amis de Malem-Auder se sont retrouvés autour d’un succulent yassa de poulet !

Ce deuxième repas sénégalais avait pour objectif de réunir les amis, sympathisants et membres de l’asbl afin de faire découvrir les différents aspects du travail de Malem-Auder dans une ambiance festive.

JPEG - 46.9 ko
Son Excellence, M. Paul Badji, Ambassadeur

Objectif atteint ! Une centaine de personnes ont pu déguster le repas préparé de main de maître par une équipe de choc : Mesdames Fatou, Amy, Coumba, Thioro et Khady.

La soirée était rehaussée de la présence de Son Excellence M. Paul Badji, Ambassadeur du Sénégal en Belgique ainsi que de deux conseillers.

Après une introduction de M. l’Ambassadeur, une courte présentation des résultats 2011 et des perspectives 2012-2014 a permis à tout un chacun de mieux appréhender l’importance de travail de Malem-Auder au Sénégal...

Les administrateurs sénégalais étaient un peu présents par la grâce des ondes sonores....

Dès la fin de cette présentation, les Fataya, le Yassa et le Thiakry ont été unanimement appréciés par les participants et les conversations se sont enchainées.

Nous vous proposons bien entendu les photos de la soirée !

Ci-dessous également l’extrait sonore des administrateurs sénégalais de l’asbl. La qualité de l’enregistrement n’étant pas exceptionnelle, nous vous proposons une retranscription de l’intervention.

http://www.malem-auder.org/sons/4_2...

« Bonjour chers amis et membres de Malem-Auder,

Nous sommes très contents d’entendre votre rencontre aujourd’hui, dans le cadre de ce souper sénégalais. Cela nous réconforte et nous rend toujours courageux au niveau de Malem-Hodar.

Le travail aujourd’hui est très bien apprécié sur place, beaucoup de choses ont été faites durant l’année précédente. Nous avons investi environ 17 500 000 (francs CFA) en termes d’investissement direct dans les projets qui ont été menés et pour cela, des perspectives ne manquent pas, je passe la parole à Abdoulaye. »

Papa Diop

« Tout cet investissement permet de réaliser des projets au niveau du Sénégal dont l’impact nous a valu la reconnaissance juridique par l’état sénégalais. Aujourd’hui nous sommes classés comme deuxième intervenant au point de vue du développement au niveau du département de Malem-Hodar.

L’impact de notre approche au niveau des populations et groupements de femmes fait école aujourd’hui : c’est-à-dire que nous partageons les informations, nous les encadrons dans les techniques de gestion, nous les outillons en matière de projets et opportunités qui existent et cela intéresse tout le monde, tous les intervenants au niveau développement.

Par rapport à tout cela, nous pouvons dire que c’est l’action jumelée entre la collecte d’argent au niveau de la Belgique, le travail que nous faisons au niveau du Sénégal qui font cette efficacité-là ! Donc nous sommes très contents et très satisfaits de voir que cet engagement est partagé entre la Belgique et le Sénégal ! »

Abdoulaye Diallo

« Salam Aleikoum, chers amis, je vous dis même chers parents. Du Sénégal des profondeurs et dans la chaleur de l’amitié, permettez-moi de mettre dans un colis mes très vives salutations et mes très sincères amitiés.

Absence physique mais présence par le cœur et par l’esprit. En mon nom propre et en tant que responsable de Malem-Auder au Sénégal, je vous souhaite de passer de très beaux et de très bons moments de partage. Quel partage ? Pas seulement le manger mais un partage aussi d’amitié et de vie.

Que vive l’ASBL Malem-Auder, qu’elle est belle l’ASBL Malem-Auder parce que agent de développement social, parce que œuvrant dans les activités humanitaires.

Bonne soirée chers amis et bonne fête, Merci !
De la part de Maurice Sarr, ASBL Malem-Auder, Sénégal. »

Maurice Sarr

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don