Accueil > Réalisations > Réalisations 2011 > Ngaba : un village sur la route de Ndioum Gainth > Trois salles de classes remises à neuf

Trois salles de classes remises à neuf

jeudi 22 novembre 2012, par Papa Diop

Lundi 19 novembre 2012. Il est 13 h15.

Un mois et demi après la rentrée scolaire, les 122 élèves et les deux enseignants sur quatre de l’école sont dans les classes.

La chaleur se fait sentir. Le décor des environs de l’école commence à changer brutalement après une installation progressive de la saison sèche. Aux environs des classes, se dressent de petites herbes surplombées par des tiges de mil, séparées de leur épis depuis quelques semaines, se sont fanées. La récolte des champs d’arachide occupe l’agenda des parents qui retournent à l’instant aux exploitations chargés de gousses cachées dans des plantes d’arachide totalement asséchées .

Les trois classe de l’école sont construites dans un terrain vague à quelques encablures des habitations. Les salles de cours de l’école viennent de subir une série d’opérations de réhabilitation commencée depuis décembre 2011 et financées par Malem-Auder :

  • Le dallage du sol intérieur et extérieur des trois salles pour une surface de plus de 189 mètres carrés (Activité réalisée en 2011) ;
  • La reprise de la charpente de deux salles sur trois (Activité réalisée en décembre 2011) ;
  • Le traitement de trois tableaux et application de deux couches ardoisine (Activité réalisée en décembre 2011) ;
  • La réparation et révision d’une soixantaine de tables bancs pour élèves (Activité réalisée en juin-octobre 2012) ;
  • La peinture en zilatex des murs intérieurs des trois salles de classe (Activité réalisée en novembre 2012) ;
  • La peinture à l’huile sur les menuiseries métalliques (portes, fenêtres et IPN) (Activité réalisée en novembre 2012) ;
  • L’enduit tyrolien sur murs extérieurs des trois salles de classe (Activité réalisée en novembre 2012) .

Les activités de réhabilitation menées ont nettement amélioré les conditions de travail des élèves et enseignants. Le directeur adjoint, Monsieur Valentin Biram FAYE, trouvé sur place, déclare :

« La réhabilitation du bloc a nettement amélioré les conditions de travail des enfants et des enseignants à l’école. La dégradation des salles de classe était telle que nous craignions pour la sécurité des enfants. L’atténuation des conditions de travail impactera sûrement sur les résultats scolaires ».

L’action menée dans l’école rurale de Nghaba n’a pas résolu toutes les difficultés. Cependant l’arrivée dans les semaines à venir d’autres partenaires de l’Etat sénégalais apportera un plus aux paquets de service (point d’eau, bloc d’hygiène …) nécessaires à l’épanouissement de l’enfant en espace scolaire.

Portfolio

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don