Accueil > Malem-Hodar > Activités à Malem-Hodar > Mars 2013 : situation des projets

Mars 2013 : situation des projets

dimanche 10 mars 2013, par Papa Diop

Mars 2013. Quoi de neuf dans les réalisations des projets Malem-Auder ?

Des projets de Malem-Auder en cours de réalisation notamment dans le secteur du maraichage sont notés dans la zone de Malem-Hodar depuis le début de l’année 2013. Les bénéficiaires sont essentiellement des organisations de femmes ou des établissements scolaires. Ces projets sont :

1. Le périmètre du GIE DEGGO de Tawa Keur El Hadji (voir cette rubrique)

Les travaux ont débuté en octobre 2012. Les femmes bénéficiaires ont dessouché et nivelé un terrain dépressionnaire et non cultivé depuis des décennies attribué par les autorités communales. Un engagement déterminé a permis aux membres du GIE de rendre la parcelle cultivable.

Les travaux de protection du terrain avec grillage soutenu par des piquets en fer enfoncés dans une tranchée bétonnée sont réalisés en février 2013. La parcelle dispose de deux points d’eau avec deux bassins de stockage. Ce dispositif renforce deux kits goutte à goutte prévus pour une surface de 1000 mètres carrés.

La formation théorique des membres du GIE en technique maraichère a débuté ce vendredi 08 mars 2013. L’exploitation de la parcelle commence juste après la phase pratique de la formation et la cérémonie de remise des clefs prévue durant la deuxième quinzaine de mars.

2. Le périmètre de Sopp l’Islam de Nghaba (voir cette rubrique)

Mercredi 20 février 2013, une visite de prospection de la parcelle attribuée aux membres du GIE en compagnie du chef de service départemental du développement rural de Malem Hodar a eu lieu à Nghaba situé à 12 kms de Malem Hodar. Le technicien donne un avis positif sur la qualité de la parcelle (platitude et proximité du forage). Le démarrage des travaux de mise en place de la protection commence le jour même. La présidente du GIE pose la première pierre et le responsable des ouvriers reçoit une première tranche des fonds.

3. La salle polyvalente de l’école de Hodar (voir cette rubrique)

Dans l’école élémentaire de Hodar une salle polyvalente est en train d’être construite depuis le début du mois de février. Le niveau de réalisation est avancé. La finalisation du projet est prévu en juillet avec l’arrivée d’une délégation belge qui devra participer à l’étape peinture et ameublement avec la communauté scolaire du village.

4. Le projet « puits et moulin solaires » d’Imine Dine (voir cette rubrique)

En collaboration avec plusieurs intervenants (Energy Assitance en Belgique et le Cegep de Sherbrook au Québec), le travail de mise en œuvre a débuté à Imine Dine. Les femmes bénéficiaires du projet ont commencé depuis près de trois semaines à ramasser du sable et du béton local pour la construction de trois ouvrages :

  • un abri qui devra abriter le moulin,
  • un bassin pour accueillir l’eau du puits relié à une pompe solaire,
  • des supports des panneaux solaires qui alimenteront le moulin et le puits.

En plus des projets planifiés, des interventions ponctuelles ont été décidées lors des réunions du Conseil d’Administration mixte au Sénégal en fin d’année 2012 durant le séjour d’une délégation belge.

Il s’agit de :

5. L’extension du potager de l’école de Tawa Keur El Hadji (voir cette rubrique)

La dynamique constatée sur place des acteurs de l’école a permis de donner des résultats satisfaisants. La sollicitation surtout de l’Association des Mères d’Elèves (AME) pour une extension du périmètre a été satisfaite d’office. L’exécution de l’extension a été réalisée dès la première semaine de février par les responsables du Comité de Gestion de l’Ecole.

6. Intervention à l’amélioration des conditions de vie de la maison des élèves de la zone de Gowé

Une maison traditionnelle accueille exclusivement des élèves du collège de Malem venant des villages assez éloignés et n’ayant pas trouvé de logeur dans la commune. Un parent a décidé d’accompagner le groupe depuis deux ans dans le cursus scolaire des élèves.

La personne en question est un conseiller de la Communauté rurale de Sagna. Il a construit des cases pour loger une vingtaine d’enfants dont huit filles. Les difficultés de la maison d’accueil se résumaient en l’absence de sanitaires, d’eau courante et de l’insuffisance de locaux d’habitation.

La demande ponctuelle a été satisfaite en partie. Ainsi en fin février une adduction d’eau et de l’équipement des cases (matelas et nattes) ont été financés.

7. La solidarité aux sinistrés d’Imine Dine (voir cette rubrique)

Le mardi 15 janvier 2013, un incendie ravage des cases dans le quartier d’Imine Dine. Une intervention rapide de l’ASBL Malem-Auder en denrées alimentaires a été proposée aux familles sinistrées dès le surlendemain de la catastrophe.

Une deuxième solidarité locale sera lancée par les membres sénégalais de l’ASBL. Elle a permis de récolter de l’argent (25.000 cfa), d’une centaine de kilogrammes de vêtements en tous genres et près de deux cent kilos de céréales.

La collecte de fonds pour la solidarité avec Imine Dine lancée en Belgique a donné des résultats satisfaisants. Les fonds récoltés, avec l’accord de toutes les familles frappées par le drame, vont servir à reconstruire deux chambres en dur et en tôle de zinc pour les familles les plus touchées.

Les travaux ont commencé ce mercredi 07 mars par la confection des blocs en ciment.

Par ailleurs, l’exploitation des périmètres scolaires (Hodar, Tawa, Iminedine) comme celui du groupement féminin de Suxali satisfait les bénéficiaires.

Dans les écoles, les récoltes obtenues permettent d’améliorer la qualité des plats préparés dans le cadre des cantines scolaires. Les dépenses scolaires sont assurées par la vente des produits des récoltes. L’installation progressive de la chaleur risque cependant de ralentir le développement des plantes durant les trois prochains mois.

Pour les administrateurs sénégalais,
Papa Diop

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don