Accueil > On parle de nous > Forage et santé : plus d’implication des femmes.

Forage et santé : plus d’implication des femmes.

samedi 31 juillet 2010

Kaolack- Pour améliorer sa politique de décentralisation entreprise depuis les années 70, l’Etat du Sénégal a encouragé la mise en place de comités de santé en ce qui concerne les structures sanitaires et les Assufor (Associations d’Usagers de Forages) pour ce qui est de la gestion de l’eau de boisson. Cela, bien sûr, dans le but de responsabiliser les communautés à la base en leur permettant de décider sur des questions qui les concernent directement.

Toutefois, il faut reconnaitre que les femmes qui représentent plus de la moitié de population et qui sont les principales usagères des services de santé et de l’eau, sont marginalisées au niveau de ces structures, en dépit de leurs talents de bonnes gestionnaires universellement reconnus.

Cela, naturellement, a des conséquences directes sur la non prise en charge de leurs besoins et un mauvais usage des deniers générés par ces structures.

Voir en ligne : http://www.lesoleil.sn/article.php3...

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don