Accueil > Les brèves > Lutte contre l’aflatoxine

Lutte contre l’aflatoxine

samedi 18 janvier 2014

Un atelier de lancement du Projet de diffusion à grande échelle des techniques artisanales de fabrication d’huile d’arachide s’est tenu jeudi à Linguère (Nord), à l’initiative de l’Agence nationale de conseil agricole et rural (ANCAR) et de l’Institut de technologie alimentaire (ITA).

L’objectif de l’atelier est de permettre aux participants d’améliorer les conditions d’hygiène de la production d’huile d’arachide, selon l’ANCAR et l’ITA.

Le Fonds national de recherches agricoles et agro-alimentaires (FNRAA) a octroyé à l’ANCAR un financement de 210 millions de francs CFA, pour qu’elle puisse dérouler un programme de vulgarisation des techniques artisanales de fabrication d’huile d’arachide

L’initiative devrait permettre aux personnes bénéficiaires de la formation de mettre sur le marché une huile d’arachide de "bonne qualité", selon l’ITA et l’ANCAR.

Quelque 70 tables servant à fabriquer de l’huile d’arachide seront distribuées dans plusieurs collectivités locales, le département de Linguère devant en recevoir cinq.

"L’arachide joue un rôle important dans le développement économique du pays. Elle est même le symbole de l’agriculture sénégalaise", a souligné Alboury Ndiaye, un expert àde l’ANCAR.

"Malheureusement, l’arachide contient de l’aflatoxine, qui est une moisissure cancéreuse. Mais l’ITA a découvert une technique éprouvée consistant à mettre de l’attapulgite dans l’huile d’arachide, pour anéantir les effets de l’aflatoxine", a expliqué M. Ndiaye.

Le programme déroulé par l’ITA et l’ANCAR permettra "une diffusion à grande échelle" de cette technique, a-t-il assuré.

Source : www.aps.sn

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don