Accueil > Les brèves > Invitation à adopter l’agriculture biologique

Invitation à adopter l’agriculture biologique

vendredi 22 août 2014

L’agriculture biologique est celle qui préserve la santé de l’homme, a déclaré, mardi, le coordinateur de la Fédération nationale pour l’agriculture biologique (FENAB), Ibrahima Seck mettant également en exergue les avantages de cette forme d’agriculture sur la santé animale et sur l’environnement.

M. Seck, également formateur en agriculture biologique, s’exprimait devant la presse à l’occasion de l’ouverture d’un atelier de deux jours organisé par l’Initiative agriculture écologique biologique (AEB), la FENAB à l’intention des producteurs de la vallée et de la zone sylvo-pastorale.

’’Cette forme d’agriculture qui est celle de l’avenir permet aux paysans de mettre sur le marché un produit rémunérateur à chaque période de l’année’’, a déclaré M. Seck insistant sur son intérêt par rapport à la préservation du milieu et à l’autoperpétuation des espèces animales et végétales.

Qualifiant cette forme d’agriculture ’’de durable et d’économe’’ par l’abandon de l’utilisation abusive des engrais chimiques, il estime qu’elle garantit ‘’une très bonne gestion des ressources naturelles : sol, eau, forêt, biomasse, etc’’.

Déplorant les répercussions négatives des engrais chimiques sur les nappes, il invite les organisations paysannes à ’’s’orienter vers l’agriculture biologique, la meilleur forme qui a ses principes basées sur notre identité culturelle’’.

Le maire de Ross-Béthio, Becaye Diop, et le Sous-préfet Guedj Diouf ont mis l’accent sur l’importance cet atelier notant l’importance de cette forme d’agriculture qui permet la réduction des coûts de productions et assure la préservation de l’environnement ainsi que la santé des consommateurs.

Association apolitique à but non lucratif, la FENAB a pour entre autres missions ‘’de changer les mentalités dans le sens de la promotion des produits naturels, de restaurer la fertilité des sols, rétablir l’équilibre des écosystèmes, lutter contre la disparition de la biodiversité et les dérèglements climatiques’’.

Pour cela, souligne un document remis à la presse, elle cherche à favoriser les échanges d’information et d’expériences entre ses membres, à encourager la concertation, le dialogue et la solidarité Sud-Sud et Sud-Nord et à promouvoir la pratique agro écologique, de la production à la consommation.

Source : www.aps.sn

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don