Accueil > Les brèves > Jeunes et emploi : beaucoup trop peu de diplômés

Jeunes et emploi : beaucoup trop peu de diplômés

dimanche 19 avril 2015

Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Mame Mbaye Niang, animait ce vendredi matin, une conférence de presse, en perspective de la Semaine nationale de la jeunesse prévue du 2 au 9 avril à Dakar.

Selon le ministre de la Jeunesse, « dès son arrivée à la Magistrature suprême, le chef de l’Etat a changé de paradigme concernant la lancinante question de l’emploi des jeunes ». Toutefois, il reconnaît la complexité du phénomène. Car révèle-t-il, « sur les 100 000 jeunes en quête d’emploi au Sénégal, 42% sont sans qualification et que 5% seulement sont diplômés ».

A l’en croire, « c’est au regard de cette situation que le Président Sall est en train de reformer l’Enseignement Supérieur, pour une adéquation entre l’offre et la demande ». Ce, en ce sens dit-il que « 17 lycées techniques et 2 Universités basées sur l’Agriculture seront construits ». Toujours, selon le ministre de la Jeunesse, « le chef de l’Etat s’est projeté de créer 500 000 emplois à l’espace de 7 ans et 300 000 sur 5 ans s’il venait à réduire son mandat ».

Par rapport à l’an 3 de Macky Sall au pouvoir, le ministre a laissé entendre qu’« il y a six mois, 94 354 emplois et contrats ont été répertoriés dans tous les secteurs d’activités ».
A cela dit-il, s’ajoutent les emplois générés par le Programme de domaines communautaires (Prodac) à Sédhiou et à Kédougou et l’Agence nationale de Promotion pour l’Emploi des jeunes (Anpej). Dans le cadre de l’emploi des jeunes, Mame Mbaye Niang est d’avis qu’« il n y a pas à s’alarmer, car des jalons sont posés par le chef de l’Etat pour venir à bout de cette problématique, véritable épine du pied des gouvernants ».

Sékou Dianko DIATTA

Source :www.seneweb.com

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don