Accueil > Les brèves > Mise en place d’un "filet social"

Mise en place d’un "filet social"

jeudi 6 juillet 2017

Les départements de Malém Hodar et de Goudiri ont bénéficié d’un projet d’appui aux filets sociaux financé par la Banque mondiale à hauteur de plus d’un milliard de francs CFA, a indiqué, mercredi, à Malém Hodar, la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, Anta Sarr Diako.

‘’Malém Hodar et Goudiri ont été choisis comme départements qui devraient bénéficier du projet d’appui aux filets sociaux financé par la Banque mondiale et mis en œuvre par la Délégation générale à la protection sociale ’’, a-t-elle expliqué.

Anta Sarr Diako s’exprimait au terme d’un comité départemental de développement (CDD) axé sur le Projet d’appui aux filets sociaux en réponse à l’insécurité alimentaire. La rencontre a enregistré la présence de l’adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé du développement, Cheikh Ndiaye, du préfet de Malém Hodar, Mamadou Guèye, des sous-préfets et des maires.

‘’Le projet compte appuyer le Plan national de riposte coordonné par le Secrétariat exécutif à la sécurité alimentaire (SECNSA) pour un montant d’un million 800 mille dollars, soit un milliard 200 mille francS CFA’’, a-t -elle précisé.

Elle a indiqué que la particularité de ce CDD tenu à Malém Hodar tient au fait qu’il s’agit de passer de la distribution classique de vivres à un cash transfert.

‘’Nous avons discuté sur les stratégies à faire pour donner cet appui aux bénéficiaire, c’est-à-dire ceux qui ont été ciblés et affectés par l’insécurité alimentaire’’, a poursuivi Mme Diako.

Selon elle, ce projet, qui est en phase pilote à Malém Hodar et à Goudiri, est un projet qui veut assister les familles qui sont affectées par l’insécurité alimentaire. ‘’Ce projet est une phase pilote. Les quatre autres départements atteints par l’insécurité alimentaire vont en bénéficier ultérieurement’’, a-t-elle annoncé.

Elle a rappelé que 450 familles sont à ce jour enregistrées sur le registre national unique. Anta Sarr Diako souligne que chaque personne recevra 5000 francs CFA par mois.

‘’Et nous allons le faire sur une durée de trois mois. Le plafond, c’est neuf personnes par famille. Donc, ce qui fait qu’une famille peut recevoir 45 mille francs par mois’’, a-t-elle dit. ‘’Un retard a été noté, ce qui fait que le premier versement va concerner deux mois’’, a-t-elle fait savoir, appelant les autorités locales à accélérer le travail afin de démarrer la distribution avant la fin du mois.

‘’Si le travail se fait rapidement, dans dix jours ou cinq jours, le versement se fera’’, a-t-elle soutenu. Pour le maire de Malém Hodar, Abdou Ndao, cet appui initié par l’Etat du Sénégal est venu à son heure.

‘’La principale ressource du département de Malém Hodar est tirée à partir de l’agriculture, et l’année dernière, la production n’était pas fameuse. Cet appui va soulager les populations de notre département’’, a-t-il dit, remerciant le gouvernement pour cette initiative.

Source : www.aps.sn

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.

Soutenir par un don